Couvre-feu : ce que nous racontent les nuits dont nous sommes privés

20 heures pour les uns, 18 heures pour les autres, plus nombreux depuis le 10 janvier. Avec le couvre-feu, la nuit est interdite à tous (sauf exception dûment justifiée). Confinement partiel circonscrit aux heures nocturnes, la méthode a montré son efficacité pour contenir l’épidémie, expliquent les autorités. Sans doute, mais à quel prix ?

Source: Couvre-feu : ce que nous racontent les nuits dont nous sommes privés