«Il n’y a plus de vie nocturne à Lens!»

Son aventure dans le monde de la nuit a débuté en 1984, avec la discothèque l’Interdite, à Billy-Berclau. Elle s’est poursuivie à Lens, au Sombrero, dans les années 2000, puis jusqu’au Vip Club, il y a peu, dans la seule boîte de nuit lensoise. Fin connaisseur des nuits lensoises, Bruno Delangle, dresse un constat amer sur l’appauvrissement de l’offre nocturne dans la ville.

Source: «Il n’y a plus de vie nocturne à Lens!»